Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

REST (Representational State Transfer): l'architecture logicielle basée sur les fondamentaux d'internet

22 Juin 2011 , Rédigé par benkirane Publié dans #Architecture logicielle

L'architecture logicielle la plus utilisée aujourd'hui dans le développement d'applications Web est, sans aucun doute, l'architecture MVC 2 (Model View Controller). On entend donc, un peu moins, parler de l'architecture REST. Le terme a, pourtant, été créé par Roy Fielding en 2000.

Roy Fielding étant l'un des principaux acteurs de la spécification HTTP, l'architecture qu'il propose est, logiquement, basée sur les concepts fondamentaux du W3C:

  • - l'URI: elle permet de nommer et identifier une ressource
  • - le protocole HTTP fournies toutes les méthodes (GET, POST, PUT et DELETE) nécessaires à l'interaction avec cette URI
  • - chaque opération est auto-suffisante, il n'y a donc pas de conservation d'état
  • - les standards XML et HTML sont utilisés pour faire les liens entre les différentes URI et, ainsi, naviguer dans une application REST.

Cette architecture, très évolutive, tends à concurrencer les architectures orientées services de type SOA. Elle se pose en alternative des protocoles RPC et SOAP et est sensée être plus simple à mettre en œuvre. Comme j'ai découvert cette architecture il y a peu et que je ne l'ai jamais encore mise en œuvre, je confirmerais ou infirmerais cette simplicité lorsque je l'aurais réellement mise en œuvre. Ceci sera le sujet d'un futur billet, j'espère dans quelques mois :))).

Pour plus de détails sur les avantages et inconvénients de cette architecture cités par Roy Fielding lui-même, vous pouvez consulter wikipédia à l'adresse suivante: http://fr.wikipedia.org/wiki/Representational_State_Transfer.

Même si cette architecture repose sur des standards du Web, il faut bien noter que REST n'est pas en soi un standard. Il n'existe pas de spécification du W3C pour la décrire.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article